Origine du tricot
Origine du tricot
Europe médiévale
Europe (suite)
Europe (suite, fin)
Asie Afrique Océanie
Amérique
Mots et anecdotes
 

Nalbinding : un exemple de point

Chaussettes coptes en nalbinding, Vème siècle, en laine rouge (si !), V&A Museum, Londres

Pièce en tricot , soie, Egypte, époque Fatimide, 969-1171, coll privée

Pièce en coton bleu et blanc, Egypte, époque Fatimide, Detroit Institute of Arts

PAS SI VIEUX QUE CA

L'histoire du tricot et de sa diffusion est passionnante pour deux raisons majeures : en premier lieu, elle est assez difficile à établir car l'Histoire nous a laissé peu d'éléments pour le faire ; ensuite, le tricot n'a jamais été une nécessité absolue pour vêtir l'homme qui avait inventé depuis longtemps le tissage ! Mais la supériorité de la maille sur le tissu réside dans sa souplesse : le tricot a d'abord habillé les mollets, les têtes et les doigts, pour remplacer leur "emballage" d'époque en tissu car mieux adapté à ces parties anatomiques, avant d'être utilisé pour la fabrication de vrais vêtements.

On trouvera ici quelques informations très sommaires, un travail plus conséquent étant en cours.
...........................................................................................................


NALBINDING : L'ANCETRE DU TRICOT ?

☻ De nombreuses pièces textiles exhumées lors de fouilles archéologiques dans le monde entier ont été attribuées au tricot à cause de leur aspect, et sans doute parce que les archéologues étaient des hommes, et peu au fait des techniques textiles... Depuis peu, les analyses effectuées sous un angle beaucoup plus rigoureux ont montré que toutes les pièces antérieures au XIIème siècle relèvent d'autres techniques de travail de fil, notamment du nalbinding.

☻ Le nalbinding ou encore naalbinding/nlbinding/nalebinding, longuement pratiqué en Scandinavie en particulier pour le tricot de moufles, est d'ailleurs un mot scandinave, "naal" signifiant aiguille et "binding" accrocher. En anglais, il est traduit par "knotless netting", "needle looping" et encore "single needle knitting", mais le mot scandinave reste l'usage international. Cette technique permet la formation de boucles entrelacées, la plupart du temps torses, à l'aide d'une aiguille à chas et d'un brin de fil (voir photo) ; en général, le travail est circulaire. Malgré un aspect général très proche du tricot, ce n'est pas du tricot ! Le tricot se définit sur un plan technique par la formation de rangs de boucles également entrelacées mais formées dans le rang précédent à l'aide d'un fil continu, ce qui n'est pas le cas dans le nalbinding, et de bâtonnets (deux ou plus), qu'on a appelés aiguilles sans doute en référence à celles utilisées par la technique originelle, le nalbinding.

☻ L'archéologie a livré de nombreux exemples de nalbinding : une moufle en Suède du IIIème ou IVème siècle, de nombreuses chaussettes dites "coptes" (d'Egypte avant son islamisation) datées du IVème au VIème siècles dont de nombreux specimens sont exposés dans des musées, notamment au Louvre et au Victoria & Albert Museum de Londres (voir photo), mais aussi des moufles en Islande et en Finlande datant de l'époque viking et de nombreuses pièces médiévales dans toute l'Europe. Le nalbinding est également connu ailleurs dans le monde, en Asie et en Amérique du Sud par exemple.

☻ Il est possible que le tricot dérive du nalbinding, car au tout début de son apparition, le tricot a concerné les chaussettes dans les régions où le nalbinding était déjà utilisé pour ce type de vêtement. Dans l'Egypte romaine, où le tricot apparat, les chaussettes sont réalisées en nalbinding, en partant de l'orteil ; l'idée d'utiliser un crochet pour tirer les boucles de façon plus efficace peut avoir germé, puis des aiguilles ?


LE TRICOT, UNE INVENTION DU XIIème SIECLE

☻ Les pièces les plus anciennes que l'on puisse dater en tricot sont des fragments médiévaux égyptiens du XIIème siècle, malgré quelques trouvailles intrigantes : dans le sud de la Hollande, une tombe de femme datant de la fin du IIème siècle a livré deux minuscules pièces en laine ressemblant à du tricot (80m/10 cm), ainsi que deux bâtonnets en bronze de 20 cm de long, et dans le sud de la France, on a trouvé deux aiguilles en os dont on ne sait à quoi elles pouvaient servir sinon à du tricot ? Un morceau de tricot daté de 600/800 trouvé en Egypte mais qui a disparu, et quelques éléments antérieurs au XIème siècle découverts en Inde complètent cette liste de cas isolés dont on ne peut rien conclure ; le tricot semble bien apparatre au XIIème siècle.

☻ Mahomet fonde un Etat à Médine et institue le djihad qui donne à l'islam la raison de son expansion géographique. Les Arabes conquièrent la Syrie et l'Egypte en 640/642, puis le Maghreb en 647 (début de la conquête de l'Afrique du Nord) : de là, les Berbères, déjà sur place avant que les Arabes n'arrivent, partent à l'assaut du Portugal et de l'Espagne en 711, puis de la France où ils seront arrêtés à Poitiers en 732. Les Maures resteront en Espagne jusqu'en 1492.

☻ Les premières pièces en tricot réel apparaissent en Egypte, notamment un fragment de jersey réalisé en soie marron et doré, en jacquard (150 m/10 cm, ça laisse songeur !) daté de 600/800. Malheureusement il a été perdu ! Il serait intéressant de le retrouver pour le redater, car toutes les autres pièces que l'on possède ont été trouvées en Egypte et sont datées à partir du XIIème pendant l'époque Fatimide (969-1171), notamment des chaussettes en coton bleu et blanc, tricotées en rond à partir de l'orteil sans doute sur des aiguilles crochetées, portant souvent des inscriptions en arabe, et des morceaux de tricot dont il est difficile de savoir s'ils ont été réalisés à plat ou en rond.

A cette époque, on sait que les tricots étaient réalisés en coton très fin (2 fils, avec un échantillon moyen de 40 à 60 m/10 cm), en bleu et blanc (couleurs de l'Islam), mais aussi en soie avec des fils encore plus fins, dans des jacquards à plusieurs couleurs (voir photos). La laine a également été utilisée (laine 2 fils, avec un échantillon plus fin que 30 m/10 cm).

☻ Le tricot semble donc une invention des Arabes, qui l'auraient transmise à l'Egypte puis à l'Espagne via leurs conquêtes. De là, le tricot va se répandre dans toute l'Europe puis dans le monde entier au gré des conquêtes, de la colonisation ou tout simplement des voyages.

Tricot-Fluor
13/09/04